UNDERLINE/OVERLINE

2014

Suzie Cauchy, Lucie Kremer, Léa Machado

 

Les murs des écoles d’arts sont de réelles radiographies des actions qui y sont menées. Au fil des trous, des griffures, des fissures il est possible de remonter le temps, d’établir une topographie du lieu, des morceaux de papiers encore scotchés, lambeaux de projets laissés suspendus. Les couches successives de peintures, les craquelures et coulures sont autant des paysages, des motifs qui jalonnent la surface de l’enceinte et ce sont sur ces motifs que nous avons décidé de travailler. Après un relevé systématique de toutes les imperfections et restes que nous avons répertorié sur trois murs d’une salle de l’école, nous avons décidé de les reporter symétriquement au sol afin d’y établir une cartographie. Peu a peu, nous avons ainsi monté de petits volumes sur chacune des marques reportées, à l’aide de matériaux et objets pauvres récoltés autour de nous et associés ensemble pour créer des îlots. L’observateur est invité à déambuler dans l’espace, entre chaque structure, les rapports d’échelles sont tranchés, troublant la perception, des paysages semblent se déployer et s’étendre jusqu’aux bordures des murs.