LE DERNIER ECLAT DU VERRE

2014

Emmanuel Prin, Lucie Kremer

 

Le verre. C'est un objet robuste, immuable mais au moindre choc, il peut se briser et il n'en reste que des éclats. Un musée permet de le mettre en valeur et de l'élever plus haut que la simple fonction pour laquelle il a été conçu mais c'est aussi un cimetière dans lequel les verres ne seront plus jamais utilisés pour boire. Ce paradoxe est retranscrit dans un dialogue équivoque entre un pendule lumineux aux oscillations aléatoires et des tours composées de verres. Une source lumineuse qui vient souligner la forme éclatante et la richesse des verres mais, qui dans le même temps, peut venir les heurter et les briser.

 

Cette installation de 1400 verres a été rendue possible par un partenariat lancé avec la Ressourcerie de Valenciennes, association C2R qui nous ont fourni la matière première. Le reste a été chiné sur des brocantes ou résulte de donations.